Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

bio | Hélène Rocheteau



Hélène Rocheteau

 

Après s’être formée à la danse et au théâtre à l’Université François Rabelais de Tours et à travers divers stages et rencontres, Hélène Rocheteau collabore en tant qu’interprète avec Magali Milian et Romuald Luydlin – Cie la Zampa (de 2002 à 2009), Arnaud Pirault – Cie Groupenfonction (2008 à 2012), Matthieu Hocquemiller, Lucie Eidenbenz…

En 2006 elle découvre le butô, pratique marquante dans son parcours, et se forme auprès de Ko Murobushi, Sumako Koseki et Cécile Loyer. En 2011 elle fait une rencontre importante avec le réalisateur Philippe Grandrieux et participe à deux films de la trilogie Unrest ainsi qu’à deux performances qui s’y rattachent, jusqu’en 2015.

Également comédienne, elle se forme pendant un an à l’école du Jeu à Paris (« Apprendre par le corps ») avec Delphine Eliet, et travaille avec les metteur.se.s en scène Bastien Crinon, Pauline Laidet, Thomas Fourneau. Elle participe à plusieurs projets du collectif de vidéastes le petit cowboy à Toulouse entre 2009 et 2014.

 

En 2012 elle crée sa première pièce : Blast, un duo avec le batteur compositeur J.B Geoffroy. Suite à un laboratoire de recherche – Corps et Image -, le triptyque La Nuit Manquante se construit, avec un solo, un duo, puis une pièce pour quatre danseur/eus.es entre 2015 et 2017. La collaboration se poursuit sur ce triptyque avec le musicien J.B Geoffroy, rejoint par Jérôme Vassereau (son binôme du groupe Pneu) sur le troisième volet, présent.s au plateau.

En 2019 elle initie le projet Qarrtsiluni. C’est un projet de courts soli mettant en lien un interprète avec une figure féminine mythologique, dans un dispositif où se joue une grande proximité avec les spectateur/trice.s, et où s’initie une recherche autour de la voix.

 

Ses projets sont conçus en forte interaction avec le son et la lumière, dans une recherche perceptive qui est au coeur de son travail. Explorant le rapport entre image et sensation, le corps – avec ses puissances, ses énigmes – est au centre. Elle cherche un fort rapport d’immersion pour les spectateur/trice.s. La création sonore y a une place importante et le son est joué en live dans chacune de ses pièces. 

 

Depuis 2014 elle travaille avec le vidéaste Grégoire Orio sur des projets qui croisent danse musique et vidéo. Il développe un travail vidéo autour de La Nuit Manquante et elle collabore à des films qu’il réalise, autour de projets musicaux pour Saåad, La Féline, Autrenoir, Vacarme.

Il crée également la lumière de ses pièces depuis La Nuit Manquante II.

 

Hélène Rocheteau fait partie du bureau d’accompagnement d’artistes La Belle Orange réunissant plusieurs chorégraphes à Tours.